EN COTES D'ARMOR

Publié le par jacques87220

NOTRE DAME DE L'ESPERANCE

===============================================================================================

 

 

 

 

 

 

                                                      Bonjour a vous

 

 

 

 

                          Il est rare , lorsque je suis en BRETAGNE, que je ne fasse pas une halte  sur l'esplanade de NOTRE DAME DE l'ESPERANCE  et c'est souvent à l'heure du déjeuner, le camping car est garé face à la mer , et la vue demeure imprenable, seul le vent nous berce.......

 

                        Ces photos sont de fin Avril, mais à la fin Octobre, nous étions allés pour acheter des coquilles Saint Jacques

 

                       REGARDEZ  

 

 

 

                 

 

SQP01

 

J'avais eu de la chance, les portes etaient ouvertes

SQP02.jpg

 

Histoire


La noix de Saint-Jacques, symbole de fécondité chez les Grecs, est appréciée depuis l'Antiquité pour sa chair succulente. La coquille, quant à elle, servait depuis la préhistoire d'ustensile et de monnaie d'échange.
Pour les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, elle fut pendant le Moyen Age, le récipient qui leur servait à boire, à manger et même à mendier sur le bord des routes. Elle devint alors un symbole de piété. Portée en collier, représentée sur les armoiries des croisées, il était normal qu'elle prît le nom du pèlerinage en l'honneur du célèbre apôtre.
On lui donna, pour les mêmes raisons, les appellations de "grande pèlerine" ou de "peigne de Saint-Jacques".

Avant la seconde guerre mondiale, la coquille était abondante en baie de Saint-Brieuc, on allait la pêcher à la voile et l'on remontait les dragues à la main. Mais petit à petit le gisement s'épuisa.
Heureusement la baie était riche et l'on oublia la coquille pour se tourner vers d'autres ressources plus abondantes.
Après la guerre, en 1961, un coup de chalut du " grain de sel ", patron Edouard Bourel, ouvre une ère nouvelle : la coquille Saint-Jacques est revenue !

La nouvelle se répandit très vite puisque l'hiver suivant, les premiers bateaux d'une armada, qui en comptera plus de 400, prendront son sillage. Les pêcheurs s'équipèrent donc de nouveau et reprirent la pêche à la Saint-Jacques dans toute la baie.
La campagne de pêche des années 72-73 représenta une pêche de 12 tonnes de coquilles Saint-Jacques, soit 3 fois et demie la quantité pêchée en 1998 ! L'exploitation était alors sans limites, on pêchait à toute heure du jour et de la nuit. Ce fut une période d'opulence.

Rapidement, il y eut trop de coquilles sur le marché, les prix chutèrent et les pêcheurs ressentirent la nécessité de réglementer leur pêche. Il s'agît pour eux de penser à l'avenir et de préserver cette ressource si lucrative.
Des mesures furent alors instaurées à la demande des marins entre les scientifiques d'Ifremer, les Affaires Maritimes et les professionnels. Elles permirent dans un premier temps de sauver les cours.
La réglementation des horaires de pêche ainsi que la limitation du nombre de bateaux par un système de licences sauveront le gisement. Les grandes années de pêche à la coquille étaient révolues, et à partir de la fin des années 70, les tonnages de la baie de Saint-Brieuc chutèrent.

 

coquille st jacques

Retour au sommaire

Retour au sommet de la page
 

texte d'internet

 

 

SQP03.jpg

 

sqp04.jpg

 

 

 

 

 

                                                        JACQUES

 

 

 

 

 

 

Publié dans voyages -photos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicole Decan 09/12/2011 20:30


Cher Jacques,


Très jolie cette petite chapelle, et quelle chance qu'lle soit ouverte, tu as pu photographier les vitraux qui sont d'ailleurs très beaux, merci pour cette balade en Bretagne, c'était très
agréable, tiens, j'ai le pafum des coquilles Saint Jacques qui me chatouille les narines, miam, miam, nous adorons cela aussi.


Je te quitte pour ce soir, passez une agréable soirée et une douce nuit.


A bientôt, avec de gros gros bisous.


Nicole





 


 

jacques87220 09/12/2011 20:35



Coucou Nicole


Chaque fois que je vais en Bretagne, rare  que je ne passe pas a cette chapelle car il y a un grand parking et on se gare pour dejeuner face a la mer!! Un pur régal!! et cette fois, la
chapelle etait ouverte!! Une chance


Bisous amicaux  a toi


Jacques



Annick 09/12/2011 04:06


magnifique cette chapelle..et en plus quelle chance qu'elle soit ouverte!


elle est très lumineuse.


et la coquille St Jacques! qu'est-ce que c'est bon!


bisous et bonne journée.

Thérèse 09/12/2011 00:35


Bonsoir Jacques,


Je passe très en retard ce soir. Elle est jolie cette petite chapelle, les vitraux sont de toute beauté. Je te laisse volontiers les coquilles st Jacques, je n'aime pas trop cela.


Je te souhaite une bonne nuit en t'embrassant bien fort

jacques87220 09/12/2011 07:13



Bonjour Thérèse


Ne sois pas inquiète , je prendrai ta part! Rien que d'y penser j'en salive


Bisous mon amie


Jacques



euphoria71 08/12/2011 22:19


Tu ne vas sans doute pas me croire Jacques, mais, quand j'étais gamine, on me disait : "Pour "attraper" des coquilles St Jacques, si tu chausses du 38, mets des bottes du 41 avec de l'eau
dedans...marches et tu verras...elles te suivront à la trace ! Je ris encore à l'idée de cette énorme boutade !Belle
soirée et gros bisouss à vous deux.

jacques87220 09/12/2011 07:01



Quand nous sommes partis en Bretagne, j'en ai acheté un sac de 43 kg, nous les avons  sorties de leur coquille et congelées directement dans le camping car


J'en suis fou a me rendre malade


Bisous a toi


Jacques



dgi:0040:dgi:0040: 08/12/2011 21:39


Oh Oh des St jacques j'en ai commandé 40 kgs , pour la fin de la semaine prochaine , pêchée dans nos eaux


gros bisous vous deux


Bonne soirée, 



jacques87220 08/12/2011 21:47



J'en ai acheté un sac de 43 kg a Saint Quay Portrieux et congelées directement dans le camping car


Bonne soirée mon amie et gros bisous


Jacques